Bernard Binlin Dadié, Man of Letters

La conversation commence ici.

A De-Colonized Space? Un espace décolonisé?

I am a middle-class, white, American woman.  I come to Dadié’s writing as an outsider.  I see connections between his writing and American writings of racial struggle even while I know the West African experience of blackness, whiteness, and otherness is different from my American experience in ways I can both see and in ways I have not yet imagined.  As you participate in this website’s work, please call to task all applications of colonialism. Challenge all false hierarchies and point to the value in indigenous knowledge that may be obscured by Western intellectual training.  Let’s all work to read, analyze, and write with inclusion and to learn from our mistakes.

Je suis une femme blanche, américaine, issue de la classe moyenne.  J’arrive à l’écriture de Dadié comme en tante qu’étrangère. Je comprends les liens entre son écriture et les écritures américaine concernant de lutte raciale même si je comprends ce que signifie être de négrité, blanchité, et altérité en l’Afrique de l’Ouest de sont différent de ces expériences en les États Unis, aussi bien les différences que je peux voir et les différences que je n’ai pas encore imaginé. Alors que vous participiez à ce travail de site web, remettez en question toutes les applications du colonialisme que vous trouvez ici. Je vous demande de remettez toutes les hiérarchies fausses et à nous indiquer la valeur dans connaissances indigènes que peuvent être masquées par la formation intellectuelle occidentale. Travaillons tous ensemble pour lire, analyser, et écrire avec de manière inclusive et tirons les leçons de nos erreurs. 

© 2020 Bernard Binlin Dadié, Man of Letters

Theme by Anders Norén

css.php